Prévention

Lutte contre les mégots de cigarette

Publié le

Fumer tue, mais fumer pollue aussi. Malgré ses quelques centimètres de long, le mégot est un fléau environnemental. Ce reliquat de cigarette – dont le filtre est composé d’acétate de cellulose, qui est une matière plastique – met en effet jusqu’à 15 ans à se décomposer. En plus de la pollution visuelle qu’il représente, ce déchet crée également des risques de pollution chimique, puisqu’il contient de nombreux composants nocifs pour l’environnement (nicotine, ammoniac, cadmium, arsenic, mercure, plomb…)

Après la mise à disposition de plus 1000 cendriers de poches sur nos plages pendant la saison estivale, la Municipalité a décidé de passer à la vitesse supérieure en agrémentant chaque poubelle de la Ville de son propre cendrier.
En complément de ces plus de 50 cendriers, ont été installés 2 cendriers jaunes Question/Réponses (1 sur la Place de la République et 1 à l’entrée de la plage Peno). Ces cendriers ludiques ou/et pédagogiques permettent de poser une question aux fumeurs qui répondent en votant avec leur mégot. Les premières questions posées sont : Meilleur super-pouvoir ? Invisibilité ou Superélasticité / Combien de litres d’eau pollue 1 seul mégot ? 200 ou 500. Les « résultats » des votes seront communiqués sur cette page Facebook avec les bonnes réponses (lorsqu’il y en a).

Enfin, en plus de la pose de cendriers, du travail de sensibilisation et de collecte, la Municipalité entend donner une seconde vie aux mégots récoltés en les recyclant ! Le principe ? Après avoir été envoyés à notre partenaire, les restes de cigarettes sont triés, broyés, nettoyés et transformés en plaques de plastique, qui elles-mêmes servent à fabriquer du mobilier urbain ou du matériel de bureau
En espérant que tout cela agisse comme un effet levier sur les comportements